Archive pour juillet, 2012

[Besançon] En solidarité avec la lutte des mineurs des Asturies – 14 juillet 2012

Posted in Ailleurs, Anti-répression, Solidarité internationale with tags , , , , , , , , , , on juillet 17, 2012 by fragmentdemanif

Article publié le 16 juillet sur Le Chat Noir Emeutier

Une dizaine de personnes s’est rassemblée devant le consulat d’Espagne à Besançon, qui est honoraire et pour cause: les manifestant-e-s ont trouvé la porte close une fois de plus (la dernière fois) et ont donc laissé quelques traces de leur passage dans le bâtiment en collant quelques autocs évoquant solidarité internationale et lutte de classes.

Le petit groupe s’est ensuite dirigé vers le pont Denfert Rochereau, histoire d’exposer à la vue du plus grand nombre de bisontin-e-s présent-e-s dans les rues de Besançon en ce début d’après-midi, la banderole de la CNT 25 empruntée pour cette action.

Pour finir, les manifestant-e-s se sont posté-e-s devant la banque du CA avec la banderole durant quelques minutes, avec discussions avec les passant-e-s et lancé de pétards….

Toute notre solidarité avec les 8000 mineurs asturiens en grève depuis un mois et demi, qui se défendent avec courage et détermination face aux charges de la garde civile, toujours plus équipées et toujours aussi brutales (plus de 40 blessé-e-s du côté des manifestant-e-s lors de la manifestation de Madrid du 11/07/2012!)

Les barricades bloquent les routes mais ouvrent la voie !

Face à l’austérité, grève générale !

Mur à proximité de la gare de Besançon-Viotte ce samedi 14 juillet 2012

Petit clin d’oeil à Toufik de Planoise, à qui j’ai piqué la première photo et qui a également fait un compte-rendu de l’action

Publicités

Besançon: Samedi 30 juin 2012 – « Un toit…? C’est un droit ! » – Manifestation du Collectif A la Rue

Posted in Local, Logement with tags , , , , , , , , , , , , on juillet 4, 2012 by fragmentdemanif

Après une semaine de campement devant la Mairie, le collectif « A la rue » appelait à une déambulation dans les rues de la ville ce samedi pour dénoncer le fait que des familles (avec enfants) soient laissées à la rue par les services sociaux alors même que des dizaines, voire des centaines de logements sont vides à Besançon.
C’est une cinquantaine de personnes qui ont défilé sous les slogans (« un toit c’est un droit, un revenu c’est un du« , « 1ère! 2ème! 3ème génération!, nous sommes tou.te.s, des enfants d’immigré.e.s« ), derrière une banderole « un toit, c’est un droit » et emportant symboliquement une des tentes du campement.
La déambulation a écumé les places bisontines (St Pierre, Pasteur puis Révolution et l’entrée du feu pont Battant) s’arrêtant sur chacune pour interpeller les passant.e.s sur la situation et faire signer la pétition.
Si cette action marquait la fin du camp, le collectif a bien fait savoir qu’on entendrait encore parler de lui tant qu’aucune solution n’aura été trouvé afin que personne, ni français, ni étranger, ni adulte et encore moins enfant, ne soit laissé à la rue!!!