Archive pour campement

Besançon: Samedi 30 juin 2012 – « Un toit…? C’est un droit ! » – Manifestation du Collectif A la Rue

Posted in Local, Logement with tags , , , , , , , , , , , , on juillet 4, 2012 by fragmentdemanif

Après une semaine de campement devant la Mairie, le collectif « A la rue » appelait à une déambulation dans les rues de la ville ce samedi pour dénoncer le fait que des familles (avec enfants) soient laissées à la rue par les services sociaux alors même que des dizaines, voire des centaines de logements sont vides à Besançon.
C’est une cinquantaine de personnes qui ont défilé sous les slogans (« un toit c’est un droit, un revenu c’est un du« , « 1ère! 2ème! 3ème génération!, nous sommes tou.te.s, des enfants d’immigré.e.s« ), derrière une banderole « un toit, c’est un droit » et emportant symboliquement une des tentes du campement.
La déambulation a écumé les places bisontines (St Pierre, Pasteur puis Révolution et l’entrée du feu pont Battant) s’arrêtant sur chacune pour interpeller les passant.e.s sur la situation et faire signer la pétition.
Si cette action marquait la fin du camp, le collectif a bien fait savoir qu’on entendrait encore parler de lui tant qu’aucune solution n’aura été trouvé afin que personne, ni français, ni étranger, ni adulte et encore moins enfant, ne soit laissé à la rue!!!

Publicités

Besançon – Campement du Collectif « A la Rue »… Un toit, c’est un droit !

Posted in Local, Logement with tags , , , , , , , , , , on juin 29, 2012 by fragmentdemanif

Dans le but de rendre visibles les Invisibles, le Collectif « A la Rue » a installé un campement lundi 25 juin sur le parvis de la mairie de Besançon, plus exactement sur l’esplanade des Droits de l’Homme, pour interpeller les élu.e.s et les passant.e.s sur la situation de nombreuses familles étrangères (enfants et adultes) qui se sont retrouvées à la rue.

Aujourd’hui, vendredi 29 juin, le campement est toujours là et les élu.e.s et autres autorités (préfet, etc), qui se sont arrêté.e.s sur le camp plusieurs fois, ne cessent de se rejeter la balle, oubliant de trouver rapidement des solutions concrètes pour ces personnes alors que de nombreux logements sont vacants à Besançon. Le maire en personne est passé le 1er jour, avant de ne plus revenir et d’envoyer ses subalternes en éclaireurs ou aux nouvelles…

Tous les jours, les militant.e.s et autres personnes venues apporter leur soutien ont distribué des tracts, collé des affiches, informé les Bisontin.e.s, fait signer des pétitions qui seront prochainement remises aux élu.e.s, dans l’espoir qu’il.le.s agissent enfin… en réquisitionnant les logements vides, en trouvant des solutions d’hébergement viables pour des familles, en déplaçant peut-être les crédits accordés au sécuritaire pour les allouer au social…

N’hésitez pas à vous arrêter au campement pour signer la pétition, n’hésitez pas non plus à venir à la manifestation du Collectif le samedi 30 juin: RDV à 16h sur l’Esplanade des Droits de l’Homme !

Personne (individu.e, enfant, famille…) ne doit dormir dans la rue alors qu’il y a tant de logements vides !

Ne laissons pas la spéculation faire son oeuvre… Appliquons la loi de REQUISITION  !