Archive pour banderole

13 juin 2012, Besançon: Action de solidarité de la CNT 25 avec les travailleur.euse.s espagnol.e.s en lutte !

Posted in Local, Solidarité internationale with tags , , , , , , , , , , on juin 14, 2012 by fragmentdemanif

Le mercredi 13 juin 2012, des militant.e.s anarcho-syndicalistes de la CNT 25 ont déployé une banderole – sur laquelle  on pouvait lire « En Espagne, en Europe, dans le monde, Grève générale contre l’austérité et le capitalisme ! » – au dessus d’une rue très passante pour les automobilistes (et propice aux embouteillages avec les travaux du tram) pour manifester leur soutien aux travailleur.euse.s espagnol.e.s luttant contre l’austérité et pour la grève générale avant de se déplacer vers le consulat d’Espagne qu’il.le.s ont trouvé fermé.

Contre le capital, Solidarité internationale !

Les militant.e.s ont laissé tract et autocollants avant de quitter les lieux.

 

Publicités

STOP ACTA ! Manif bisontine du 10 mars 2012 !

Posted in Local, Solidarité internationale with tags , , , , , , , , , , , , , on mars 10, 2012 by fragmentdemanif

Une trentaine de personnes ont manifesté contre ACTA aujourd’hui à Besançon, toujours très entourées par les flics, qui encore une fois s’empressent de démasquer les porteur.euse.s de masques… Encore et toujours très dangereux un masque…

Les pancartes et banderoles fleurissent: « Non à ACTA« , « Anti ACTA« , « Résistez ! Vous êtes espionnés, fichés & cernés ! » et les slogans fusent – bien qu’ils soient peu variés même s’il y en a des nouveaux comme par exemple: Tout est à nous! Rien est à eux ! Tout ce qu’ils ont, ils l’ont volé ! Ils prônent la censure et suppriment la culture ! ACTA ! ACTA ! On n’en veut pas ! ou ACTA: hors la loi, tu nous prendras pas nos droits! ou encore Internet censuré, libertés bafouées….

De nombreux tracts sont encore une fois distribués aux passant.e.s, souvent intéressé.e.s – le sujet leur étant totalement inconnu…

Des infos sur ACTA ici, et

9 mars 2012: Rassemblement de soutien à Siva, sans-papier victime de l’Etat français

Posted in Local, Sans papiers, Solidarité internationale with tags , , , , , , , , , , , , , , on mars 10, 2012 by fragmentdemanif

Vendredi 9 mars 2012, une petite quarantaine de personnes s’est encore rassemblée devant la préfecture de Besançon pour demander la régularisation de Siva.

Les nouvelles données par RESF ne sont pas bonnes: Siva a perdu son recours contre l’Obligation de Quitter de Territoire prise par le préfet de Belfort, et il est maintenu en rétention pour 20 jours (délai renouvelable une fois) , ce qui laisse largement le temps à la Préf de se procurer laissez-passer consulaire et billet d’avion pour l’expulser vers l’Inde.

Comme il a déjà été condamné (à une peine d’amende avec sursis) par le tribunal correctionnel de Meaux en 2010 pour refus d’embarquer (entrave à l’exécution d’une décision de justice), s’il récidivait dans ce refus de monter dans l’avion, il risquerait cette fois une condamnation beaucoup plus lourde (prison, suivie d’une expulsion par la force), assortie d’une interdiction de territoire français qui l’empêcherait de revenir …

Patrie des droits de l’homme… Mon cul !!! On est juste un pays de merde, dirigé par des connards capitalistes qui instrumentalisent la peur et la haine.

Il.le.s vivent ici, il.le.s bossent ici, il.le.s restent ici !

Solidarité avec les sans-papiers !

Besançon – 31 janvier 2012: « Fidèles aux postes » Manif devant le rectorat contre la casse de l’Education

Posted in Education, Local with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on février 1, 2012 by fragmentdemanif

Près de 300 personnes (profs, parents, militant.e.s syndicaux et politiques, élèves…) de Besançon, mais aussi de Morteau, Nancray ou encore Mamirolle se sont rassemblées mardi 31 janvier 2012 dès 14h devant le rectorat pour manifester leur refus des suppressions de postes, des fermetures de classes, des modifications des modalités d’évaluation…

« Fidèles aux postes »… le texte d’une banderole, pour différentes significations… Oui ! Les gens sont toujours mobilisés et ne veulent pas que les enfants payent les pots cassés ! Un petit happening où des pots de fleurs sont jetés et cassés devant la porte du rectorat – protégée une fois encore par une dizaine de flics, eux aussi « fidèles au poste »…

Pendant plus d’une heure, les manifestant.e.s – munies de nombreuses banderoles et pancartes – ont scandé des slogans et chanté des chants revendicatifs.

Dommage qu’on ne soit pas parti en manif – ça nous aurait un peu réchauffé – on était bien assez, mais avec la manif nationale organisée à Paris qui a rassemblé de 9 000 à 20 000 personnes, selon les sources…

Quelques photos de la manif de Paris ici

Les photos du rassemblement bisontin:

Samedi 17 décembre 2011: Action de solidarité antifasciste à Besançon, en hommage à Mikhail Norokha assassiné par des néo-nazis en Ukraine

Posted in Antifa, Local, Solidarité internationale with tags , , , , , , , , , , , , , , , on décembre 17, 2011 by fragmentdemanif

Ce samedi 17 décembre 2011, une vingtaine de militant.e.s antifascistes et anarchistes se sont rassemblé.e.s, à l’appel du Scalp Besak, dès 15h sur le pont Battant à Besançon.

Avec plusieurs drapeaux rouges et noirs et deux banderoles: « Solidarité antifasciste » et « RIP Mikhail assassiné par des nazis – Fachos hors de nos vies! », les militant.e.s ont distribué des tracts en hommage à Mikhail Norokha, jeune Ukrainien de 17 ans assassiné par des néo-nazis le 18 novembre 2011 à Dnipropetrovsk ainsi que pour exprimer leur solidarité avec toutes les victimes du fascisme en Ukraine, en Russie, en France et ailleurs. Ces tracts dénonçaient également la situation en Ukraine et la forte tendance de certains Etats à fermer les yeux sur certaines pratiques telles que les agressions violentes avec ou sans armes, les tentatives de meurtres, les meurtres de militant.e.s, voire à les encourager par des politiques xénophobes…

Après une courte prise de parole, les militant.e.s se sont dirigé.e.s à 16h vers la passerelle des Glacis où ils ont à nouveau déployé banderoles et drapeaux, avant d’allumer quelques fumigènes. Situées au-dessus d’un axe routier très passant de la ville, les banderoles ont été bien visibles pendant près de 30 minutes par les automobilistes, qui étaient nombreu.se.s à montrer leur soutien et approbation à grands coups de klaxon !