Archive for the French Revolution Besancon Category

Besançon Démocratie Réelle: Nos vies valent plus que leurs profits – Action symbolique: banques murées le 2 juin 2011

Posted in Alter, French Revolution Besancon, Local, Solidarité internationale with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on juin 3, 2011 by fragmentdemanif

Décidée au camp collectivement, une action symbolique contre les banques a été menée aujourd’hui dans le centre-ville de Besançon. Une cinquantaine d’indigné.e.s et révolté.e.s ont symboliquement murées de carton les murs des banques pour montrer leur ras-le-bol du système qui fait que nous devons payer pour les erreurs des banques qui spéculent avec notre argent, alors que ces mêmes banques ne sont pas aussi clémentes quand le quidam est dans la dèch’ à la fin du mois… Marre de ce système dans lequel nous ne sommes jamais ni écouté.e.s, ni entendu.e.s… A la 4ème ou 5ème banque (c’est qu’il y en a une presque tous les dix mètres…), la police du capital est arrivée mais est restée à distance, attendant peut-être un dérapage pour intervenir… (2 voitures et un fourgon mobilisés)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Démocratie réelle à Besançon: des photos de la journée du 1er juin

Posted in Alter, French Revolution Besancon, Local, Solidarité internationale with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on juin 3, 2011 by fragmentdemanif

Le 1er juin, le kiosque Granvelle a été décoré par les campeur.euse.s, des tracts appelant à une AG et un débat ont été diffusés en ville et des pancartes annonçant ces mêmes AG et débat ont été affichées un peu partout (poteaux, gouttières, arrêts de bus…)

31.05.2011, Besançon: avec la pluie le campement déménage Place Granvelle

Posted in Alter, French Revolution Besancon, Local, Solidarité internationale with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on mai 31, 2011 by fragmentdemanif

Hier soir avec l’arrivée de la pluie et dans l’optique de continuer d’occuper mais sans tente, les campeur.euse.s ont bougé leurs affaires, pancartes et banderoles vers la Place Granvelle et son kiosque.

Aujourd’hui, on s’installe tranquillement, on discute avec les passant.e.s – souvent intéressé.e.s, on fait une petite vaisselle à la roots en discutant avec les enfants du parc, on fait des pancartes… et on tire aussi les premiers tracts…

Plus d’info sur le mouvement au niveau national sur cet outil collaboratif: PiratenPad

Le blog du mouvement bisontin: Besançon Démocratie réelle

30.05.2011, Besançon: les « indigné.e.s » continuent malgré les pressions policières

Posted in Alter, French Revolution Besancon, Local, Solidarité internationale with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on mai 30, 2011 by fragmentdemanif

Ce matin vers 9h, on pouvait voir un joli campement d’une vingtaine de tentes Place de la Révolution à Besançon. Tout autour, toujours des pancartes et banderole… « Si vous ne nous laissez pas rêver, nous ne vous laisserons pas dormir », slogan sur une banderole…

Vers 10h30 arrivée d’une bonne quinzaine de flics qui demandent aux campeur.euse.s de partir: ceux-ci refusent. Les flics exigent alors d’enlever les tentes, les palettes et un canapé… Les campeur.euse.s ont pris tout leur temps pour remballer les tentes et ont ôté les palettes…Quelques temps plus tard, les flics partent en précisant que quand il.le.s partiront les campeur.euse.s devront emmener leurs affaires…

Bien que le gros des troupes de police soit parti, une voiture reste constamment sur la place et d’autres font des tours en ville en ralentissant à chaque passage près du campement…

14h45 arrivée massive de flics agressifs (2 voitures de la BAC, 4 voitures marquées police et un fourgon) qui encerclent le campement en exigeant que les campeur.euse.s libèrent la place. Les campeur.euse.s refusent et arguent qu’il.le.s emmèneront bien leurs affaires quand il.le.s quitteront la place, conformément à ce que leur avait dit le commissaire dans la matinée. On leur reproche la présence du canapé… il.le.s disent qu’ils avaient oublié et l’emmènent… Après avoir essayé de mettre la pression pendant encore quelques temps, les flics quittent la place sans avoir délogé les campeur.euse.s…

L’après-midi se poursuit tranquillement sous le soleil… avec des voitures de flics qui passent régulièrement surveiller que les tentes n’ont pas surgi à nouveau… et la visite de quelques journalistes…

18h30 l’AG commence, environ 80 personnes présentes… vers 19h30 quelques personnes commencent à déballer des tentes… Immédiatement le fourgon stationné devant le conservatoire fonce vers la place, les flics en sortent rapidement et prennent position devant les campeur.euse.s qui vont protéger leurs tentes… Après quelques instants de discussions où les flics ne veulent rien entendre, les campeur.euse.s remballent les tentes mais continuent d’occuper la place. L’AG reprendra après une très bonne petite soupe chou/patates/curry et le compte-rendu des commissions…

Plus d’info sur le mouvement au niveau national sur cet outil collaboratif: Piraten Pad

Le blog du mouvement bisontin: Besançon Démocratie Réelle

Campement bisontin dans le style espagnol – Pour une démocratie réelle (ou directe, je préfère)

Posted in Alter, French Revolution Besancon, Local, Solidarité internationale with tags , , , , , , , , , , , , , on mai 29, 2011 by fragmentdemanif

Le 24 mai quelques personnes ont commencé à camper à Besançon pour montrer, comme les Espagnols et bien d’autres, leur ras le bol du système. Le campement sommaire a été évacué dans le calme mais à grands renforts de police: 15 nationaux avec gilet pare-balle apparent et gazeuse bien visible, une partie dans le fourgon tenant bouclier et casque au cas où, deux voitures en plus, quelques municipaux et une voiture de la mairie pour virer de la place de la Révolution 6 personnes qui discutent autour de quelques pancartes – nommées « détritus » par les « expulseurs ».

Ce campement appelait à une assemblée générale populaire le samedi 28 mai à 18h30 sur la Place Marulaz. Une grosse soixantaine de personnes a répondu à cet appel… une AG a eu lieu jusqu’à 22h. La décision de camper a été prise. Vers minuit, une dizaine de personnes sur la place, 3 tentes étaient montées quand la police est arrivée pour les faire enlever. D’autres personnes arrivent et montent le nombre des campeurs et leurs soutien à près de 25 personnes. Selon les flics, les tentes enlevées, les « indigné.e.s » et « révolté.e.s » pouvaient rester sur la place. Les tentes ont à contre-coeur été remballées, et vers 2h du matin, la place se vide. Dans la soirée des rendez-vous avaient été fixés pour le dimanche: une rencontre pour discussion et mise en place de groupe de travail à 10h Place Marulaz, rester sur la place pour le Resto Trottoir du mois et une rencontre sur la Place de la Révolution à 18h00 pour une AG et un campement.

Dimanche 29 mai à partir de 18h, des personnes ont commencé à se rassembler sur la Place de la Révolution, une AG a lieu, tout comme des discussions et des tentes sont posées. Vers 21h30, la police n’avait pas encore pointé son nez et une trentaine de personne était sur place.