Archive pour police partout justice nulle part

Justice pour Ayoub ! Rassemblement de soutien à Audincourt le 8 février 2012

Posted in Ailleurs, Anti-répression, Franche-Comté with tags , , , , , , , , , , , , , on février 8, 2012 by fragmentdemanif

Le 7 février 2011, Ayoub n’a pas été blessé par la bagarre qui opposait deux bandes de jeunes quelques mètres plus loin, mais il est pourtant le seul blessé cet après midi là, au centre ville d’Audincourt.
Ce sont au contraire les « policiers » qui l’ont mutilé: d’un tir de flash ball Ayoub a perdu un oeil. Qu’il ait été atteint parait tristement logique, il ne bougeait pas, ne courrait pas… Il attendait simplement son bus.

Un an plus tard, le mercredi 8 février 2012, par un temps glacial, entre 70 et 80 personnes (familles, amis, et sympathisant.e.s de la cause d’ Ayoub) étaient rassemblées, pour réclamer la Justice pour Ayoub sur les lieux-mêmes de son agression violente.
Le cortège, jeunes en tête derrière une banderole « Justice pour Ayoub »,   a parcouru les quelques mètres qui les séparaient de l’abri bus tragique avant une prise de parole derrière deux banderoles.
Si cette déclaration sonne bizarrement, puisqu’elle défend d’emblée les policiers (nécessaires et qui nous sécurisent) et leur demande de faire la différence entre « les innocents » et les autres, les discussions avant la dispersion condamnaient plus directement les violences policières quelles qu’elles soient.

Bien remarquée aussi, l’absence des élus PS locaux qui annulaient en décembre 2011 le concert antifasciste de ZEP…

Ayoub s’ajoute tristement à la liste des victimes policières locales (Mohamed B. est mort après être entré vivant dans un fourgon de police un an avant dans la même ville), régionales (Hakim M, à Gray poussé dans un mur après une poursuite « pour rien » en voiture, Joseph P. à Amancey, mort en Garde à Vue à 77 ans pour une suspicion de faits mineurs) et nationales (la liste est hélas trop longue!!!)

 

La peine de mort existe encore et les flics l’appliquent dans la rue…

POLICE PARTOUT, JUSTICE NULLE PART !

Publicités

31.05.2011, Besançon: avec la pluie le campement déménage Place Granvelle

Posted in Alter, French Revolution Besancon, Local, Solidarité internationale with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on mai 31, 2011 by fragmentdemanif

Hier soir avec l’arrivée de la pluie et dans l’optique de continuer d’occuper mais sans tente, les campeur.euse.s ont bougé leurs affaires, pancartes et banderoles vers la Place Granvelle et son kiosque.

Aujourd’hui, on s’installe tranquillement, on discute avec les passant.e.s – souvent intéressé.e.s, on fait une petite vaisselle à la roots en discutant avec les enfants du parc, on fait des pancartes… et on tire aussi les premiers tracts…

Plus d’info sur le mouvement au niveau national sur cet outil collaboratif: PiratenPad

Le blog du mouvement bisontin: Besançon Démocratie réelle

30.05.2011, Besançon: les « indigné.e.s » continuent malgré les pressions policières

Posted in Alter, French Revolution Besancon, Local, Solidarité internationale with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on mai 30, 2011 by fragmentdemanif

Ce matin vers 9h, on pouvait voir un joli campement d’une vingtaine de tentes Place de la Révolution à Besançon. Tout autour, toujours des pancartes et banderole… « Si vous ne nous laissez pas rêver, nous ne vous laisserons pas dormir », slogan sur une banderole…

Vers 10h30 arrivée d’une bonne quinzaine de flics qui demandent aux campeur.euse.s de partir: ceux-ci refusent. Les flics exigent alors d’enlever les tentes, les palettes et un canapé… Les campeur.euse.s ont pris tout leur temps pour remballer les tentes et ont ôté les palettes…Quelques temps plus tard, les flics partent en précisant que quand il.le.s partiront les campeur.euse.s devront emmener leurs affaires…

Bien que le gros des troupes de police soit parti, une voiture reste constamment sur la place et d’autres font des tours en ville en ralentissant à chaque passage près du campement…

14h45 arrivée massive de flics agressifs (2 voitures de la BAC, 4 voitures marquées police et un fourgon) qui encerclent le campement en exigeant que les campeur.euse.s libèrent la place. Les campeur.euse.s refusent et arguent qu’il.le.s emmèneront bien leurs affaires quand il.le.s quitteront la place, conformément à ce que leur avait dit le commissaire dans la matinée. On leur reproche la présence du canapé… il.le.s disent qu’ils avaient oublié et l’emmènent… Après avoir essayé de mettre la pression pendant encore quelques temps, les flics quittent la place sans avoir délogé les campeur.euse.s…

L’après-midi se poursuit tranquillement sous le soleil… avec des voitures de flics qui passent régulièrement surveiller que les tentes n’ont pas surgi à nouveau… et la visite de quelques journalistes…

18h30 l’AG commence, environ 80 personnes présentes… vers 19h30 quelques personnes commencent à déballer des tentes… Immédiatement le fourgon stationné devant le conservatoire fonce vers la place, les flics en sortent rapidement et prennent position devant les campeur.euse.s qui vont protéger leurs tentes… Après quelques instants de discussions où les flics ne veulent rien entendre, les campeur.euse.s remballent les tentes mais continuent d’occuper la place. L’AG reprendra après une très bonne petite soupe chou/patates/curry et le compte-rendu des commissions…

Plus d’info sur le mouvement au niveau national sur cet outil collaboratif: Piraten Pad

Le blog du mouvement bisontin: Besançon Démocratie Réelle

7 avril 2011, Quelques vidéos du Boucan d’enfer devant l’inspection académique de Besançon. On lâche rien!

Posted in Education, Local, Vidéo with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on avril 7, 2011 by fragmentdemanif

7 avril 2011, Besançon: Pick-nick festif encadré par les CRS devant l’inspection académique

Posted in Education, Local with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on avril 7, 2011 by fragmentdemanif

Sous le soleil s’est déroulé aujourd’hui un pick-nick festif et revendicatif avec salades, barbecue, casseroles, musique… devant l’inspection académique de Besançon. Je dis bien devant, vous verrez, la porte – fermée à clé – était bien gardée, avant, pendant et après la tenue du comité technique paritaire qui a validé quasi toutes les suppressions de postes et de classes.

Aujourd’hui pas besoin de soigner les conséquences des gaz lacrymo… c’est plutôt le tour des coups… de soleil !

Un peu déçu.e.s – mais nullement étonné.e.s, les manifestant.e.s se retrouveront mardi 12 avril devant la préfecture à 18h30 pour une manif à reculons en direction de la place de la Revolution… manif donc à l’image de ce que les décisions politiques font subir à l’Education…

On lâche rien ! Continuons le combat !

Ce diaporama nécessite JavaScript.