30.05.2011, Besançon: les "indigné.e.s" continuent malgré les pressions policières

Ce matin vers 9h, on pouvait voir un joli campement d’une vingtaine de tentes Place de la Révolution à Besançon. Tout autour, toujours des pancartes et banderole… "Si vous ne nous laissez pas rêver, nous ne vous laisserons pas dormir", slogan sur une banderole…

Vers 10h30 arrivée d’une bonne quinzaine de flics qui demandent aux campeur.euse.s de partir: ceux-ci refusent. Les flics exigent alors d’enlever les tentes, les palettes et un canapé… Les campeur.euse.s ont pris tout leur temps pour remballer les tentes et ont ôté les palettes…Quelques temps plus tard, les flics partent en précisant que quand il.le.s partiront les campeur.euse.s devront emmener leurs affaires…

Bien que le gros des troupes de police soit parti, une voiture reste constamment sur la place et d’autres font des tours en ville en ralentissant à chaque passage près du campement…

14h45 arrivée massive de flics agressifs (2 voitures de la BAC, 4 voitures marquées police et un fourgon) qui encerclent le campement en exigeant que les campeur.euse.s libèrent la place. Les campeur.euse.s refusent et arguent qu’il.le.s emmèneront bien leurs affaires quand il.le.s quitteront la place, conformément à ce que leur avait dit le commissaire dans la matinée. On leur reproche la présence du canapé… il.le.s disent qu’ils avaient oublié et l’emmènent… Après avoir essayé de mettre la pression pendant encore quelques temps, les flics quittent la place sans avoir délogé les campeur.euse.s…

L’après-midi se poursuit tranquillement sous le soleil… avec des voitures de flics qui passent régulièrement surveiller que les tentes n’ont pas surgi à nouveau… et la visite de quelques journalistes…

18h30 l’AG commence, environ 80 personnes présentes… vers 19h30 quelques personnes commencent à déballer des tentes… Immédiatement le fourgon stationné devant le conservatoire fonce vers la place, les flics en sortent rapidement et prennent position devant les campeur.euse.s qui vont protéger leurs tentes… Après quelques instants de discussions où les flics ne veulent rien entendre, les campeur.euse.s remballent les tentes mais continuent d’occuper la place. L’AG reprendra après une très bonne petite soupe chou/patates/curry et le compte-rendu des commissions…

Plus d’info sur le mouvement au niveau national sur cet outil collaboratif: Piraten Pad

Le blog du mouvement bisontin: Besançon Démocratie Réelle

About these ads

2 Réponses à “30.05.2011, Besançon: les "indigné.e.s" continuent malgré les pressions policières”

  1. Bien! nous, on n’a pas réussi à camper à Paris bastille hier. Faut disséminer ce mouvement démocratique dans toutes les villes !
    PS: chou/curry waouh!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: